Impression PDF

Budget

Le conseil municipal a approuvé le 22 mars 2022 le compte administratif 2021 et le budget primitif 2022. Le compte administratif retrace l’ensemble des recettes et dépenses de de l’exercice ; il permet de présenter le bilan des sections Fonctionnement et Investissements.

Mairie

# COMPTE ADMINISTRATIF

L’année 2021 a été impactée par la pandémie de la COVID 19 avec plusieurs changements des protocoles sanitaires, notamment pour les écoles, qui ont pesé sur le résultat de cet exercice. En effet, les dépenses totales de fonctionnement (8 664 138 €) ont progressé de + 552 204 € soit + 6,8 % par rapport à 2020. Les protocoles sanitaires multiples mis en oeuvre pour maintenir les activités scolaires et périscolaires ainsi que la forte hausse des effectifs péri et extrascolaires expliquent pratiquement à eux seuls la hausse de + 391 673 € des charges de personnel ainsi que celle des charges à caractère général (qui retrouvent leur niveau de 2019) en constatant une hausse de + 238 455 € par rapport à 2020 (repas, cantines, fournitures…).

Les charges financières et exceptionnelles s’inscrivent quant à elles en baisse de 77 278 € en raison principalement de la baisse des taux d’intérêt aux emprunts.
Les recettes de fonctionnement (11 345 759 €) ont progressé de + 610 022 € en 2021 par rapport à 2020 en raison notamment de l’évolution favorable de 3 postes, à savoir :

  • Une hausse de 130 221 € des compensations liée à la réduction de 50% des valeurs locatives du foncier bâti des locaux industriels
  • Une augmentation exceptionnelle et inédite de 279 646 € de la taxe additionnelle aux droits de mutation du fait du volume des transactions immobilières.
  • Un retour à une situation "quasi" normale des produits de service (qui retrouvent leur niveau de 2019) avec une augmentation de 206 727 € par rapport à 2020

Durant cet exercice la ville a réalisé des investissements pour un montant de
2 957 889 € concrétisant un taux de réalisation de 75% du budget primitif ce qui
amène à un fonds de roulement de 6 271 696 € en fin d’exercice.

Les ratios financiers mettent en évidence les indicateurs de l’évolution des finances
communales. Exprimés en €, ils correspondent au total du poste analysé ramené à la population.

Les ratios dits de la strate correspondent à la moyenne des communes dont la population est comprise entre 10 et 20 000 habitants (dernière année connue 2020).

Le ratio des dépenses 2022 est inférieur à celui de la strate (2020) de 395€ par habitant alors que les recettes de fonctionnement sont quant à elles en retrait de 387 € par habitant. Le poids relatif des frais de personnel par rapport aux charges de fonctionnement est de 50% (2022) à comparer à 60% pour la strate (2020).

# BUDGET PRIMITIF 2022

En 2022 nous prévoyons une hausse de + 496 705 € soit + 7,62% des dépenses de fonctionnement totales 9 610 843€ dont + 391 772 € consécutifs à l’effet "Année pleine" de la hausse des effectifs scolaires péri et extrascolaires constatée à la rentrée scolaire de septembre 2021. Par ailleurs, les autres charges de gestion courante progressent de 86 026 € en raison de reprise de certaines manifestations (Nuit Étoilée, Fondation Polignac…) et de la hausse de subventions (CCAS + 22 000 € et L’ESTRAN + 8 000 €…).

Les recettes de fonctionnement, 11 178 422 € sont proches de celles de 2021 (- 167 337 € soit - 1,47 %). Cet écart s’explique par une prévision des taxes additionnelles aux droits de mutation en retrait de 314 000 € par rapport à 2021 où elles avaient atteint un niveau très exceptionnellement supérieur aux années antérieures en partie compensée par une hausse de + 135 446 € des contributions directes en raison des évolutions de bases de calcul (NB – taux d’imposition inchangés).

Pour cet exercice, nous prévoyons des investissements à hauteur de 5 614 030 € financés par un emprunt de 1 000 000 € à contracter en 2022, par les ressources propres aux investissements (1 240 301 €) et des cessions pour 2 053 711 € ainsi qu’une utilisation de

1 641 897 € de fonds de roulement qui en fin d’exercice s'élèverait 4 629 799 €.

 

# TRAVAUX

2021 a permis :

  • d’achever les travaux du terrain de rugby,
  • du périscolaire de Prat Foën et de la toiture des
  • services techniques, dont une partie en panneaux
  • photovoltaïques,
  • d’engager le programme de Scubidan en commençant par l’enfouissement des réseaux électriques et téléphoniques,
  • de démarrer le réaménagement de l’ancienne école de Polignac.

2022 sera marquée par :

  • la réalisation de la restructuration des installations sportives de Kergroise : début des travaux pour : la piste d’athlétisme, le terrain d’honneur, le skate park, la tribune, le parking et les locaux annexes (fin prévue en septembre 2023),
  • la poursuite des travaux à l’école de Polignac comme sur le secteur de Scubidan,
  • le lancement de l’appel d’offres pour l’aménagement du Vallon de Villeneuve le Bourg,
  • la construction d’une salle de sport en continuité du tennis club.

#CCAS

Les budgets prévisionnels du CCAS et de la Maison de retraite (MAPA), ont été votés par le Conseil d’administration le 24 février 2022, et les résultats de l’exercice 2021, approuvés.

En 2021, les dépenses de fonctionnement CCAS et maison de retraite cumulées (hors opérations d’ordre) se sont élevées à 1 878 129, 48 €. Elles ont permis le fonctionnement de l’ensemble des services gérés par le CCAS : maison d’accueil pour personnes âgées, multi-accueil, relais parents enfants, lieu d’accueil enfants parents (LAEP), service social/logement, Point Accueil Emploi/SIJ et chantier d’insertion –nature et patrimoine.

Les graphiques ci-contre reprennent, par type de dépenses et par type de  financements, les résultats 2021, budgets CCAS et Maison d’Accueil pour Personnes Agées (MAPA) cumulés.

En 2022, les dépenses sont estimées à 2 066 305, 50 €, couvertes par une subvention de la ville de 660 200 €, de loyers encaissés essentiellement à la MAPA, de participations des usagers, mais aussi d’aides de la CAF et de la MSA, de
subventions de l’Europe, de l’état et du département.

Le projet d’épicerie sociale se concrétise en 2022 et bénéficie de financements publics (Etat : plan de relance et DDETS, Département, CAF, Lorient agglomération) et privés (banque, Andes).