Impression PDF

Budget

Le Conseil municipal du 26 mars dernier a approuvé le Compte administratif (bilan) 2018 et le Budget primitif 2019.Comme chaque année, nous vous présentons la situation financière de la commune. Le vote dernier Budget primitif de ce mandat est également l’occasion de faire un bilan de ces dernières années.

Le mandat s’est traduit par un programme d’investissement
ambitieux avec le maintien de services à la population de qualité, cela dans un contexte de baisse des dotations de l’État versées
à la commune. Tout au long de ces cinq dernières années, les budgets ont été travaillés avec rigueur ; le contrôle de la dépense a été possible grâce à l’investissement de tous.

Mairie

FONCTIONNEMENT

Pour rappel, la section de fonctionnement, retrace toutes les dépenses courantes et nécessaires au fonctionnement des services de la commune (charges de personnel, achats de fournitures et de prestations de services, charges financières, subventions versées, indemnités des élus… )

Les dépenses réelles de fonctionnement ont fait l’objet d’un contrôle rigoureux ces dernières années.

Entre 2014 et 2018, les dépenses réelles de fonctionnement ont diminué de 1,17% (pour un taux d’inflation cumulé sur la période de 3,5%).

En 2019, il est prévu une augmentation des dépenses de fonctionnement de l’ordre de 0,3 M d’€.

En effet, pour continuer à assurer des services de qualité, toujours améliorés et préparer l’avenir, la commune se dote de nouveaux logiciels, prévoit la réorganisation de certains services avec la création de deux postes de personnel encadrant, augmente la subvention versée au CCAS et passe des conventions d’assistance avec Lorient Agglomération (révision du PLU, modifications du PLU, Système d’Information Géographique (SIG), RGPD (Protection des Données) …

Malgré une baisse conséquente depuis 2014 des dotations versées par l’État, une diminution régulière des produits de service (vente de produits et de services), les recettes de fonctionnement de la commune augmentent régulièrement.

En effet, tout en maintenant nos taux des contributions directes (Taxe d’habitation, Taxes sur le foncier bâti et non bâti), la commune connait une augmentation régulière des produits de la fiscalité directe, bénéficiant de bases fiscales dynamiques (notamment nouvelles constructions)

La bonne santé immobilière de notre ville permet également de voir la taxe additionnelle sur les droits de mutation croitre régulièrement et retrouver en 2018 un niveau équivalent à celui de 2011 (environ 0,6 M d’€). De plus, la commune en 2016 a voté la taxe forfaitaire sur les cessions de terrains devenus constructibles, taxe qui connait une importante augmentation depuis l’entrée en vigueur du PLU (0,17 M d’€ en 2018).

Pour 2019, la prudence impose de retenir des hypothèses basses, ainsi il est prévu une diminution des recettes de fonctionnement d’environ 0,25 M d’€.

Des dépenses de fonctionnement maitrisées et des recettes de fonctionnement en augmentation se traduisent par une épargne nette (différence entre recettes et dépense de fonctionnement) en augmentation en 2018 (1,7 M d’€) et une épargne nette toujours conséquente en 2019 d’environ 1,1 M d’€.

INVESTISSEMENT

Une épargne nette en augmentation, des ressources propres d’investissement en hausse grâce à un subventionnement important et la souscription d’un emprunt de 2 M d’€ fin 2018, ont permis le financement d’un programme d’investissement ambitieux réalisé en 2018, pour plus de 5 M d’€, avec notamment la construction de la nouvelle école maternelle, la construction du nouvel centre d’incendie et de secours, la seconde phase de la réfection de la rue du Général de Gaulle…. Et ce tout permettant à la commune de consolider en fin d’année 2018 son fonds de roulement (somme des excédents dégagés) à plus de 6 M d’€ !

Entre 2014 et 2018, la commune a investi plus de 14 M d’€ en dépenses d’équipements (voiries, entretien de bâtiments, construction de nouveaux bâtiments, équipements…)

Les dépenses d’investissement inscrites au budget 2019 restent importantes (7,5 M d’€). Prévoyant de bénéficier de nouveau d’une épargne nette et de ressources propres importantes, le besoin de financement s’élèvera en 2019 à 5 M d‘€. Compte tenu d’un niveau d’endettement raisonnable, un nouvel emprunt de 2 M d’€ sera souscrit au cours de l’année et le solde sera prélevé sur le fonds de roulement qui restera conséquent à la clôture de l’exercice 2019 à plus de 3 M d’€.


Malgré cela, l’encours de la dette reste maitrisé et devrait s’élever fin 2019 à un peu plus de 11 M d’€ soit une dette inférieure à 1 000 € par guidélois. Suite à des renégociations et des optimisations la dette présente un taux moyen d’intérêt faible de 2,74%.

TRAVAUX

Comme 2018, l’année 2019 sera exceptionnelle sur le plan des investissements dans le domaine des équipements publics.
Elle verra l’achèvement de l’imposant chantier de la nouvelle école maternelle et voiries associées à Prat foën, projet majeur du mandat.

Cette année verra aussi le réaménagement de la rue des Prêtres. À l’été 2019, démarreront également les travaux du nouveau stade de rugby, seconde étape de l’opération de restructuration du complexe sportif de Kergroise et de la chambre funéraire, rue Marc Mouëlo.

Le programme pour 2019 de voirie comprendra le parking du complexe sportif de Prat foën ; la rue de Mélézéven ; la voirie du hameau de la croix Blanche ; la Vc 305 de Kerhyuel à Kerulo ; le chemin d’accès au parking du Vallon de Villeneuve-le-Bourg ; la
réfection partielle du chemin rural entre locmaria et carnoët ; la piste cyclable entre le clech et Park Kerhuën ; l’aménagement d’une voie piétonne entre le hameau de Kerrouarc’h et le pont de Kerrouarc’h ; la mise aux normes PMR de la station de bus
Kerliv en centre-ville ; l’aménagement d’une zone piétonne au coeur de station de Guidel Plages ainsi que des espaces publics en lien avec le transfert de la galerie marchande de Guidel Plages et d’une aire de stockage des déchets verts sur le site des services techniques.

CCAS

Les budgets prévisionnels et les résultats de 2018 du CCAS et de la Maison de retraite (MAPA) ont été votés par le conseil d’administration le 12 mars 2019.

En 2018, les dépenses de fonctionnement du CCAS et de la Maison de Retraite cumulées (hors opérations d’ordre) ont été de 1 930 381,36 €. Elles ont permis le fonctionnement de l’ensemble des services gérés par le CCAS : la Maison d’Accueil pour Personnes Âgées, le multiaccueil, le relais parents assistants maternels, les services jeunesse, le service social/logement, le Point accueil Emploi et le chantier d’insertion nature et patrimoine.

En 2019, ces dépenses sont estimées à 2 047 657,18 €

 

Contact

Anne-Maud Goujon, conseillère régionale, adjointe aux finances
> goujon.financesrh(@)mairie-guidel.fr

Daniel Guillerme, adjoint chargé des travaux
> guillerme.travaux(@)mairie-guidel.fr

Arlette Buzaré, conseillère déléguée au contrôle des dépenses, des budgets communes & ccas
> buzare.budget(@)mairie-guidel.fr