Impression PDF

Libre expression (Terre et Mer N°106-Juillet 2021)

La Majorité : Guidel au Coeur

Fidèle à son programme électoral, le groupe « Guidel au Coeur », majoritaire au sein du conseil municipal poursuit, inlassablement, les diverses actions annoncées dans son programme lors des dernières échéances électorales.

Parmi elles, on peut citer :

  • La programmation d’un budget participatif, bien accueilli par la population qui y a, d’ailleurs, fort bien répondu.
  • Trois actions, sélectionnées par le jury devraient, sans tarder, trouver leur traduction concrète.
  • L’avancement du projet d’épicerie sociale et solidaire, porté par le CCAS, qui devrait être opérationnel au début de l’année 2022.
  • La création d’un lieu d’accueil Enfants-Parents (LAEP) en partenariat avec les communes voisines de Gestel et Quéven.
  • La préparation du transfert des équipements sportifs vers le site de Kergroez en vue du prochain démarrage des travaux de la future ZAC « coeur de ville » pour lesquels l’échéance de septembre 2023 a été retenue pour avoir « libéré » l’espace actuellement occupé par le stade de Polignac.
  • La poursuite de la révision du PLU, en vue tout d’abord, de la prochaine adoption du PADD (Plan d’Aménagement et de Développement Durable), véritable projet politique de nos perspectives de développement pour les prochaines années (urbanisme, démographie, aménagement et occupation de l’espace).
  • Les actions préparatoires au démarrage de la ZAC centre désormais appelée ZAC « Coeur de ville ». Elles nous permettront bientôt de relier les rues Marc Mouëlo et Saint Maurice, d’agrandir l’espace « un peu contenu » aujourd’hui de la place Jaffré et d’augmenter les offres commerciales et de logements sur Guidel centre.


Cette liste, à laquelle nous pourrions ajouter d’autres thématiques reflète bien la volonté du groupe majoritaire municipale qui est, notamment de dire ce qu’il fait et de faire ce qu’il avait clairement annoncé.

Cette exigence qui devrait s’imposer à chaque titulaire d’un mandat électif illustre bien l’état d’esprit des membres de « Guidel au coeur », une équipe unie, qui intervient dans tous les domaines de la vie locale, pour et avec les guidélois (ses), dans le sens du bien-être de chacun, du développement de notre commune, et de la préservation de son bel environnement comme de sa qualité de vie.

Les élus de Guidel au Cœur


GUIDEL AVENIR

DE L"INTÉRÊT DES MINORITÉS

La majorité municipale se doit de voter en toute confiance, voire les yeux fermés, les décisions préparées par le maire. Le rôle des minorités est de porter la contradiction par des questions, des réflexions, des critiques. Au cours de ce semestre, trop de sujets furent exposés avec trop de légèreté.

Compte administratif 2020 : la pandémie fut responsable d’une dépense exceptionnelle de 89 000 € (masques, gel et plexiglas), mais aussi d’une réduction significative des dépenses budgétées de 600 000 €. Pourquoi, en cette période de crise, la municipalité n’a-t-elle pas apporté une aide plus conséquente aux guidélois ? Pourquoi n’a-t-elle pas donné un coup de pouce au numérique à l’heure du télétravail pour parents et enfants ? Tant d’autres communes ont su le faire. Ne sommes-nous pas en droit de questionner le maire sur sa gestion en cette année d’élection ?

Budget 2021 : ce budget est établi au mépris de deux principes comptables : la prudence et la bonne information.
Pourquoi ce budget ne tient-il aucun compte de la nécessaire évolution des services municipaux ? Pourquoi ce budget passe-t-il sous silence l’avenir de la piscine dont la destinée se joue en mai 2021 ? Pourquoi ce budget ne tient-il aucun compte des impacts financiers
suite aux évolutions de la ZAC ? Pourquoi avoir volontairement sous-évalué certains investissements (stade, école de voile, skate-park, tennis…) ?

La politique sociale : elle manque de dynamisme, est à la traîne des autres communes. Pourquoi ne pas mettre en oeuvre les indicateurs de performance préconisés par toutes les instances sociales du pays afin de déployer une politique de progrès ? Existe-t-il une charte de fonctionnement claire du CCAS ?

Les étangs du Loch : faut-il ou pas ouvrir le Loc’h à la mer ? Voilà une dizaine d’années que le sujet est sur la table.

Maintenant que nous savons qu’aucune législation n’impose cette inondation, nous demandons pourquoi ouvrir les clapets qui isolent les étangs de la mer.
Existe-t-il des données scientifiques validant cette option ? Pourquoi depuis 10 ans les scientifiques n’arrivent pas à se mettre d’accord sur le devenir du site ?
Pourquoi, après des milliers d’euros dépensés, le Conseil Scientifique de Bretagne demande-t-il un état du site et de son fonctionnement ? Pourquoi cette priorité a-t-elle été oubliée ?

Des minorités qui représentent près de 60% des électeurs, qui travaillent, qui questionnent, qui veillent et surveillent : dure loi de la Démocratie !conséquents

Les élus Guidel Avenir

Anne Maud Goujon,
Louis Médica, Lydia Dubos,
Bernard Bastier, Estelle Morio

Site : www.guidel-avenir.bzh
Facebook : Guidel Avenir
Courriel : guidelavenir@gmail.com


GUIDEL POUR TOUS

CCAS ET POLITIQUE SOCIALE : DÉPASSER LA ROUTINE POUR ACCÉDER À L'AMBITION

Le CCAS, est l’instrument de la politique sociale de notre commune. Contrairement aux préjugés, il ne s’adresse pas qu’aux plus fragiles. À tout moment, chacun peut avoir un besoin : proche en perte d’autonomie, accident de la vie, une place en crèche.

La connaissance des besoins et les objectifs sont les éléments indispensables pour définir et engager une politique sociale efficace. Ils manquent cruellement sur notre commune, tant l’inertie et l’habitude pèsent. L’Analyse des Besoins Sociaux est
un outil indispensable. Elle consiste à faire un diagnostic pour construire un projet social communal. Cette démarche, réalisée en 2015, a établi des préconisations en faveur de certains publics, jeunes et moins jeunes.

Une nouvelle étude est commandée et débutera en fin d’année, sans bilan de la version précédente. L’ABS 2015 a rapidement regagné le placard pour pouvoir faire comme avant. Ainsi, qu’en est-il de la prise en charge de la personne âgée ? En 2015, l’ABS conclut : « Guidel ne se présente pas comme une commune âgée mais comme une commune qui vieillit rapidement ».

Les chiffres estimés sont significatifs : la part des 75 ans sur la commune passe de 10% en 2020 (1000 personnes) à 21 % en 2030 (2090 p) soit plus d’un doublement sur 10 ans. Quant à l’impact de la tranche des 85 ans et +, il est encore plus élevé : 1% en 2010 (105 p), 4,2 % en 2030 (440 p), soit plus d’un quadruplement.

La moyenne d’âge a cru et croît encore, la dépendance augmente avec l’âge. Le recours aux différents intervenants à domicile doit être évalué et accompagné. Il faut aussi définir une politique d’accompagnement des aidants afin d’aider à la vitalité
des solidarités de voisinage, familiales et qu’elles ne s’épuisent pas.

L’admission dans un établissement d’hébergement est une alternative envisagée.
La MAPA, limitée à 22 places, qui bénéficiera en cours d’année d’une amélioration de ses moyens par l’octroi du forfait soins, ne pourra suffire pour répondre à la demande tant en nombre qu’en charge de soins.

Ceci justifie une détermination pour trouver les solutions aux besoins et répondre à ce qui est une obligation sociale. Pendant combien de temps faudra-t-il que des Guidelois, en situation de dépendance, soient contraints à un hébergement hors de la
commune.

Faut-il se satisfaire des conditions d’aide aux jeunes ménages, aux familles dont la place est importante pour l’évolution de la commune ? La capacité de la crèche, inchangée depuis 2011, les difficultés de recrutement des assistances maternelles agréées sont à reconsidérer pour accompagner la croissance de la population.

Les élus Guidel pour tous :
Henri LAMY, Laure DETREZ,
Pierre Yves LE GROGNEC et Isabelle LOISEL.
Plus d’infos : www.guidelpourtous.bzh
Facebook : Guidel pour tous


EN CONTACT AVEC L'AGGLOMÉRATION

LORIENT AGGLOMÉRATION ET GUIDEL, ACTEURS POUR LE LOCH

Le 2 avril dernier, le Conseil communautaire de Lorient Agglomération a approuvé, à l’unanimité, le protocole d’accord visant à la restauration de la continuité écologique des divers cours d’eau situés sur le Bassin versant de la Saudraye à Guidel.
Cette décision, fruit de multiples et longues discussions avec de nombreux partenaires et d’une importante préparation, ne concerne pas que les deux collectivités mentionnées. On compte, en effet, 5 autres instances officielles cosignataires de ce protocole d’accord qu’elles valideront et dont elles s’assurent de la bonne mise en œuvre. Il s’agit précisément :
-    Des services de l’Etat concernés (DDTM, DREAL, Office Française de la Biodiversité OFB)
-    Du Département du Morbihan
-    De la Région Bretagne
-    Du Conservatoire du Littoral
-    De la Fédération des Chasseurs du Morbihan.

Il s’agit donc de s’engager dans une démarche collégiale au sein de laquelle, Lorient Agglomération, en charge de la compétence GEMAPI depuis le 1er janvier 2018, tiendra le rôle majeur de coordonnateur du projet sur les volets technique, administratif et financier.

Elle prend notamment appui sur la délibération du Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel en Bretagne (le CSRPN), qui a donné à l’unanimité, le 8 octobre 2019, un avis favorable, avec quelques recommandations et préconisations, à la poursuite du plan de gestion de la Réserve du Loc’h préparatoire à la restauration de la continuité écologique de la Saudraye, cours d’eau qui traverse cet espace naturel.
Sa mise en œuvre sera précédée d’une importante phase de communication qui cherchera à apporter à tous et toutes un maximum d’informations sur le sens, les modalités, et les conditions de réalisation de cette prochaine réouverture du site à la mer.

Menée dans le cadre d’une démarche collégiale portée par ces 7 instances publiques, aux responsabilités clairement identifiées, mise en œuvre avec les exigences de transparence et de communication qui s’imposent désormais dans ce type d’opération, la restauration de la continuité écologique de la Saudraye nécessitera une très bonne coordination entre tous les acteurs concernés. Lorient Agglomération qui en assurera la responsabilité pourra compter sur le soutien actif de ces différents partenaires, dont Guidel, dans cette tâche difficile qui s’imposera à nous, et se révèlera, au fil du temps, précieuse pour l’eau et l’environnement.

Une nouvelle fois, on voit bien qu’aujourd’hui, nul ne peut plus rien faire seul, en matière environnementale, notamment sur le littoral. Le bon partenariat établi sur tous ces sujets, notamment entre Lorient Agglomération et Guidel, s’inscrit dans cette volonté d’œuvrer ensemble pour l’intérêt de tous pour les années en cours et les générations futures.

Jo DANIEL,

Vice-Président de l’Agglomération
Françoise BALLESTER et Patrice JACQUEMINOT,
conseillers communautaires,
Lorient Bretagne-Sud Agglomération