Impression PDF

Libre expression (Terre et Mer N°111 - Octobre 2022)

La Majorité : Guidel au Coeur

GUIDEL, AU COEUR DE SA VIE ÉCONOMIQUE

Composante essentielle du programme sur lequel nous avons été élus, notre positionnement "au coeur de la vie économique" s’est construit autour de 4 axes :
→ la valorisation et le développement des entreprises
→ le renforcement de la dynamique commerciale à Guidel-Plages
→ la promotion du tourisme
→ l’affirmation d’un avenir pour l’agriculture sur notre territoire communal.

Déjà bien présente à travers les aides perçues par certaines "entreprises phares" au titre de ″France Relance", notre politique de développement des entreprises va bientôt se poursuivre à travers l’accueil sur la zone des 5 chemins de "l’Atelier des bâtisseurs", structure regroupant 2 bâtiments d’entreprises (bureau + ateliers), 2 autres bâtiments de type pépinière pour des entreprises artisanales et une crèche d’entreprises.

Désormais connu de toutes et tous le renforcement de la dynamique commerciale à Guidel-Plages est devenu une réalité incontournable sur ce secteur.
Au-delà des 4 bars et restaurants de l’allée du Bas-Pouldu, on y trouve à ce jour 2 importants commerces alimentaires, une supérette, une boulangerie-pâtisserie, différents autres commerces situés au Quai 152 ou en bas des Terrasses
de Kerbrest. Bref, Guidel-Plages bouge beaucoup, parfois même de manière un peu tumultueuse.

Alors que tous les observateurs présentent des bilans positifs de la saison touristique sur le Pays de Lorient-Quimperlé, chacun sait bien la place singulière qu'y occupe notre commune, lieu important pour le tourisme balnéaire comme pour la découverte de notre campagne avec ses chapelles et ses multiples villages.

Activité principale de Guidel pendant de nombreuses années, l’agriculture reste toujours très présente sur notre territoire communal dont elle occupe 49% du territoire.
Caractérisée par une assez grande variété de productions (volaille, cultures diverses dont certaines en bio, production laitière, bovins …) elle se prépare à la future transmission d’exploitations et aux évolutions que connait le secteur (progression du bio, diversification des productions …). Tout ceci se fait dans un climat de bonne concertation et d’une certaine proximité entre la profession agricole et l’équipe municipale, facteurs importants pour le présent et l’avenir.

On le voit bien, vis-à-vis des entreprises, du commerce à Guidel-Plages, et bientôt à Guidel-centre, du tourisme, du monde agricole, les élus du groupe "Guidel au Coeur", porteurs de la majorité municipale sont très fortement impliqués pour le développement de notre commune qui "se porte plutôt bien".

Les élus de Guidel au Cœur
J. Daniel


GUIDEL AVENIR

GUIDEL, COMMUNE BOISÉE, VILLE ARBORÉE

L’urbanisation débridée des quarante dernières années a transformé la commune : le bourg est devenu une petite ville, des secteurs urbanisés se sont développés ou ont été créés mais, vue du ciel, la commune reste un camaïeu de champs, de prairies, de zones humides, de bois et de taches urbanisées. Une commune rurale dont il convient de maîtriser l’urbanisation pour préserver les atouts agricoles et environnementaux.

Dans leur ensemble les espaces publics et privés font de Guidel une ville relativement verte, fleurie et arborée. Les espaces publics bénéficient d’un fleurissement très apprécié mais dont le coût est décrié par certains. Des bois en périphérie donnent un caractère bucolique mais la présence d’arbres en centre-ville ne génère ni lieu de rencontre agréable ni havre de fraicheur. Les lieux publics arborés les plus attractifs sont le parc Gauguin et la Trouée verte. On aurait pu mettre à profit la création de la ZAC "coeur de ville" pour créer un parc arboré calme et rafraîchissant, propice à la détente pour les anciens et les enfants, organisé par exemple autour d’une mairie esthétique et fonctionnelle adaptée aux besoins de la commune. Cela n’a pas été fait, c’est regrettable.


Conserver les arbres remarquables, classer des bois emblématiques et planter pour compenser les destructions rendues nécessaires par l’implantation de nouvelles infrastructures permettent de conserver à la commune son caractère boisé. De ce point de vue, les opérations "un enfant un arbre" ne doivent pas être une simple opération de communication. Elles doivent permettre d’approfondir la connaissance que nous avons tous, petits et grands, de l’utilité des arbres, taillis et autres talus.
Elles doivent s’insérer dans un projet global, assurer une certaine diversité des essences plantées, compenser les destructions rendues nécessaires, embellir la ville et porter la vision d’un boisement harmonieux de la commune.

L’entretien régulier du végétal génère des déchets, certains sont compostés sur place mais beaucoup sont évacués vers la déchetterie. Hélas on commence à entendre que l’accès à la nouvelle déchetterie est malaisé, que le coût pour y aller est trop élevé, qu’il aurait fallu conserver un dépôt de déchets verts à l’ancienne déchetterie, qu’il se pourrait que le nombre de dépôts sauvages augmente... Il est vrai que cette déchetterie
est très décentrée par rapport à la population majoritairement située au Sud de la RD 765. Espérons qu’elle trouve rapidement son public.


Le Groupe Guidel Avenir
Bernard Bastier, Estelle Morio,
Didier Lemarchand,
Jean-François Salvar,
Chantal Demangeon
Mail : guidelavenir@gmail.com
Facebook : Guidel Avenir


GUIDEL POUR TOUS

“ AUPRÈS DE MON ARBRE, JE VIVAIS HEUREUX”

A Guidel, les massifs forestiers représentent 1500 ha, soit 28% de la superficie de la commune, proportion légèrement supérieure à la moyenne départementale. La moitié de ces massifs bénéficie d’un classement et donc d’une protection.

La répartition de ces bois et taillis est liée à l’histoire et à la géographie. Ils ont été préservés des opérations de remembrement pour diverses raisons : difficultés d’accès, zones humides, espaces non cultivables. Ces boisements sont principalement implantés le long de la Laïta, de l’estuaire jusqu’au château de Bothané et, de façon fragmentée, au nord de la Saudraye. Au sud de cette limite géographique, il n’y a plus de boisements, sauf en de rares endroits. Les vents marins et les caractéristiques du terrain ont été des facteurs défavorables.

Ces précieux bois et taillis, essentiels aux continuités écologiques et à la biodiversité contribuent, avec le bocage préservé, à la qualité de nos paysages. Cet ensemble mérite une attention particulière.

Bien entendu, les programmes de plantation « 1 enfant, 1 arbre » et des actions bocagères Breizh Bocage (3 km) ont contribué à accroitre la surface boisée. Mais, ont-ils vraiment compensé la destruction de talus et tous les espaces plantés
disparus par la réalisation de lotissements au cours des 20 dernières années ?

A la différence de Guidel Plages qui bénéficie de vallons aérant l’espace bâti, Guidel Centre est globalement mal loti, sauf quelques exceptions à proximité d’espaces boisés. Et ce n’est pas la ceinture verte qui compense l’impact du minéral au centre.

Une politique de végétalisation est également prévue dans le PADD. Le challenge est élevé et, pour y répondre, des actions devront être menées de façon extrêmement volontariste tant les espaces plantés significatifs sont rares dans Guidel Centre. Dans les hameaux, la construction au niveau des dents creuses entraine aussi une perte préjudiciable d’arbres et d’espaces végétalisés, bien dommageable. La densification est nécessaire, mais assortie d’espaces publics verts suffisants.

Le programme de plantation « arbre en ville » est déjà engagé dans de nombreuses communes.
Le Fonds Vert National ne permet pas d’excuses. Il répond aux effets du changement climatique et offre des atouts : stockage du carbone, refuge de nombreuses espèces, qualité de l’air, infiltration des eaux pluviales, lutte contre les îlots de chaleur urbains et bien-être des habitants.

Dans ce contexte, on regrette l’absence de clairvoyance lors de la construction de l’école de Prat Foën (appelée l’école dans la nature), illustrant un choix très minéral par la majorité municipale, inadapté au confort des professionnels et des enfants. Quand les cours des enfants vont-elles être revégétalisées ? De même, pour la ZAC Centre, l’aménagement présenté ne prévoit sur ces 3,9 hectares qu’un petit square planté complété par quelques arbres disséminés le long des voiries. Est-ce à
la mesure de l’accentuation de la densité bâtie induite par le projet ?

Et pour la ZAC de la Saudraye, sur la partie en suspens, quels sont les projets de plantation et les espaces de vie ombragés prévus ?

Les élus Guidel pour tous :
Henri LAMY, Régis KERDELHUE, Pierre Yves LE GROGNEC et Isabelle LOISEL.
Plus d’infos : www.guidelpourtous.bzh
Facebook : Guidel pour tous


LORIENT AGGLOMÉRATION, BIEN PRÉSENTE À GUIDEL

Impliquée à différents titres dans notre vie quotidienne, Lorient Agglomération a été très présente aux côtés de la population guideloise et de nombreux vacanciers tout au long de l’été.

Rappelons, tout d’abord que chacun a pu, au cours de ces derniers mois, prendre réellement la mesure de l’importance de la déchèterie de Pen Mané pour notre population comme pour les propriétaires de résidences secondaires ou certains usagers de passage. Ceci s’est traduit, comme on pouvait s’y attendre, par une importante fréquentation évaluée à 400 passages par jour avec quelques "pics" à 480. Un bon équipement communautaire que la population guideloise apprécie et sait bien utiliser.

Cette présence de l’Agglomération s’est retrouvée aussi sur notre zone littorale avec ses grandes plages toujours aussi fréquentées par de nombreux baigneurs et amateurs de sports de glisse nautique (le surf, le kite surf, le wing surfing…). Tous ont pu s’adonner, en toute sécurité, à leurs pratiques sportives favorites grâce, notamment, à la présence quotidienne de surveillants de baignade sur nos quatre grandes plages de Fort Bloqué -Guidel, Pen Er Malo, du Loch, et de la Falaise. Cet important dispositif de sécurité, présent sur notre littoral, au cours des mois de juillet et août, relève d’une compétence administrative et financière de Lorient Agglomération qui l’assume de manière directe en salariant des maîtres-nageurs sauveteurs, ou par le biais d’une convention de partenariat avec la SNSM. Divers changements peuvent survenir dans l’avenir pour l’organisation de la sécurité des plages, rappelons qu’à ce jour l’engagement de l’Agglomération dans ce service est apprécié de toutes et tous.

Autre domaine d’intervention quotidienne auprès de la population, celui de l’eau potable dont Lorient Agglomération assume à la fois, la production et la distribution. Assuré, dans les conditions particulièrement difficiles que chacun connaît, ce service a entraîné tout au long de l’été une importante mobilisation de nombreux agents, de techniciens (nes) et de quelques élus dont le travail, en lien avec toutes les instances concernées a permis d’éviter à Guidel comme sur le territoire communautaire, toute interruption dans la distribution d’eau potable.

Qu’on ne s’y trompe pas, les mois qui viennent seront encore difficiles car la situation n’est pas encore réglée et la ressource en eau n’est pas rétablie.

Les services de l’Agglomération travaillent déjà, depuis quelques temps à la préparation d’une campagne de communication invitant tous les publics à faire d’importantes économies d’eau. Elle sera diffusée partout, à Guidel comme sur le territoire communautaire.

Dans chacun de ces domaines, on le voit bien, Lorient Agglomération est bien présente dans nos vies quotidiennes.

Pour Lorient Bretagne Sud
Agglomération : LBSA – J. DANIEL